Vous êtes sur le site grand public

Accueil > L’handisport : invité d’honneur de la 6ème rencontre Usher info

L’handisport : invité d’honneur de la 6ème rencontre Usher info

La 6ème rencontre d’information et d’échanges Uhser info a eu lieu le 30 mars dernier à l’Hôpital des Quinze-Vingts à Paris. Elle a été organisée par la Fondation Pour l’Audition et la Fondation Voir & Entendre dans le cadre du projet de recherche LIGHT4DEAF dédié au syndrome de Usher.

Lors de cet événement, les intervenants ont abordé la double déficience sensorielle et le Handisport. Champions paralympiques et passionnés de sport étaient au rendez-vous pour échanger avec les participants.

 

Mme Alice Lapujade, M Luis-Felipe Guereiro, M Olivier Donval et M Cyril Jonard 

© Salma Hazgui – Fondation Pour l’Audition

C’est ainsi que M Cyril Jonard a invité les participants à découvrir son univers de chevronné d’handisport, et plus particulièrement le judo qu’il a commencé à l’âge de 5 ans. Son courage et sa persévérance avec un accompagnement adapté lui ont valu plusieurs médailles : Cyril a été champion des jeux paralympiques, du monde et de France. Il s’intéresse aujourd’hui à d’autres handisports comme la natation.

M Olivier Donval a, pour sa part, décrit sa passion sportive pour le tandem (vélo à deux places) : il a adhéré à un club spécialisé en tandem pour personnes déficientes visuelles identifié via la Fédération Française Handisport. La rencontre avec un éducateur spécialisé et un entraînement intense lui ont permis de participer aux jeux paralympiques : à Athènes, à Londres et à Pékin où il a obtenu une médaille de bronze.

M Luis Felipe-Guerreiro, sportif de haut niveau en tandem et triathlon (une discipline sportive associant la natation, le vélo et la course à pied) a souligné l’importance de la volonté : un ingrédient essentiel pour mener une activité sportive ; tout en évoquant l’importance de la présence d’un guide. Il a encouragé les participants à faire du sport.

La matinée s’est clôturée avec le témoignage de Mme Alice Lapujade, qui a souligné l’importance et la possibilité d’adapter sa pratique sportive lorsque la vue baisse.

La découverte du sport adapté a été comme une renaissance pour elle.  Elle pratique le ski, l’escalade et a participé à une aventure sportive : le défi Baïkal, une expédition de deux semaines sur le lac Baïkal en Sibérie.

Cette matinée riche en partages a été animée par Mmes Anaëlle Cariou, psychologue clinicienne à l’Hôpital des Quinze-Vingts à Paris, Souad Gherbi Halem, conseillère en génétique et Mélodie Perez, psychologue à l’Hôpital Necker-Enfants Malades à Paris.

Citations…

« Le principal frein, c’est la volonté. Si on a envie de faire un sport que l’on aime, dès que l’on a la volonté, on peut le faire sans problème, handicapé ou pas ».

« Il faire preuve d’inventivité, pour trouver le système qui nous convient, avec un pilote. Il ne faut pas hésiter à aller voir des associations de valides, et expliquer quels sont nos besoins».

« l’escalade est un sport très adapté à la surdicécité. C’est un sport qui est beaucoup basé sur le toucher »

De gauche à droite : Mmes Anaëlle Cariou, Mélodie Perez et  Souad Gherbi Halem

© Salma Hazgui – Fondation Pour l’Audition

Développé par

Avec le soutien de l'Agence Nationale de la Recherche

Découvrir les partenaires du projet LIGHT4DEAF

Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre Politique d’utilisation des cookies.