Vous êtes sur le site grand public

Accueil > Impact de la rétinite pigmentaire chez de jeunes adultes

Impact de la rétinite pigmentaire chez de jeunes adultes

Une récente étude parue dans la revue scientifique américaine ‘American Journal of Ophthalmology’ s’est intéressée aux liens entre fonction visuelle et qualité de vie, santé mentale, éducation et emploi chez de jeunes adultes avec une rétinite pigmentaire.

L’étude a porté sur 148 hommes et femmes avec une rétinite pigmentaire (RP) confirmée suivis par le Centre de référence des affections rétiniennes et maculaires d’origine génétique (Hôpital des Quinze-Vingts, Paris). Vingt-quatre d’entre eux souffraient d’un syndrome de Usher de type 2 avec un déficit auditif compensé.  La qualité de vie a été évaluée à l’aide d’un questionnaire spécifique à l’ophtalmologie.  Une échelle de dépistage des troubles anxieux et dépressifs a permis d’étudier l’état mental des malades. L’employabilité a, quant à elle, été analysée à l’aide d’un questionnaire sur l’emploi préalablement établi et testé lors d’une étude pilote. Les malades ont été catégorisés selon leur déficience visuelle comme suit :

  • malades avec une déficience visuelle moyenne : 22,3%
  • malades avec une faible vision : 29,7%
  • malades avec une cécité : 48%.

A la fin de l’étude, les scientifiques ont observé :

  • que plus le champ visuel résiduel est élevé, plus le score de qualité de vie est important ;
  • un taux d’anxiété et de dépression chez respectivement 36,5% et 15,5% des patients, ces taux n’augmentant pas avec le niveau de handicap visuel ;
  • que le pourcentage des patients avec des études supérieures ne diminue pas avec le niveau de handicap visuel ;
  • que le taux d’employabilité ne diminue pas en fonction du handicap visuel mais est réduit chez les sujets déprimés.

Cette étude montre des résultats différents par rapport aux autres études de la littérature où des niveaux d’éducation et d’emploi faibles ont été rapportés chez de jeunes adultes avec une RP. Des travaux de recherche complémentaires sur l’impact de la santé mentale, de l’éducation, des conditions de travail et des aides à l’emploi sont nécessaires pour guider les stratégies liées au handicap visuel dans la RP.

Développé par

Avec le soutien de l'Agence Nationale de la Recherche

Découvrir les partenaires du projet LIGHT4DEAF

Les cookies nous permettent de fournir, protéger et améliorer nos services. En continuant à utiliser notre site, vous acceptez notre Politique d’utilisation des cookies.